Le directeur du PEIFL, Gilles FAYARD a été reçu par Qualitropic du 23 au 25 septembre 2008 sous la conduite de sa directrice Françoise DELABAERE. Ces journées à La Réunion ont permis de consolider le partenariat initié en 2007 entre les 2 pôles.

Qualitropic, seul pôle de compétitivité outre – mer vise àrenforcer l’attractivité du territoire réunionnais à partir de l’excellence de son industrie et de sa recherche.

Il soutient des projets et des process innovants pour :
- Promouvoir, à partir des ressources régionales, de nouveaux créneaux pour conquérir des niches qualité,
- Vendre du savoir faire et des services dans les pays à climat tropical et plus particulièrement dans la zone Océan

Indien,
- Faire de La Réunion, à partir de ses spécificités tropicales, un laboratoire d’expérimentation et de création de produits et de procédés à forte valeur ajoutée. Il se décline en quatre domaines d’activités stratégiques : végétal, animal, halieutique et aquaculture, nutrition -santé. Il a donc vocation à soutenir l’industrie agro-alimentaire mais aussi l’agriculture, les filières pêche,l’aquaculture et les acteurs de la santé et des biotechnologies.

Les échanges

Après une rencontre avec le président, Jean-Pierre AVRIL, une quarantaine de personnes représentant la filière fruits et légumes de La Réunion (producteurs, industriels, distributeurs, chercheurs de l’Université et du CIRAD, centres d’expérimentation, Chambre d’agriculture, ADIR) se sont retrouvées le 23 septembre pour échanger sur les actions et les projets des 2 pôles et sur les collaborations et pistes de travail futures.

Lors de la journée du 24 septembre sur « Innovation et Nutrition » organisée par le CRITT en partenariat avec Qualitropic et l’ADIR qui rassemblait une soixantaine de participants, Gilles Fayard (PEIFL) a pu présenter ce que sont aujourd’hui les grandes tendances de l’innovation autour des fruits et légumes (frais ou transformés) nationalement et au niveau international. (Présentation accesible aux adhérents sur la plateforme collaborative NETFEL).

Enfin la journée du 25 a été consacrée à des visites sur site (Ecole d’ingénieurs agroalimentaire, laboratoires de l’Université) et à des rencontres ciblées avec des industriels locaux.

Les pistes de collaboration

Plusieurs axes de travail en commun ont été identifiés :

- formaliser un appui scientifique et technique du PEIFL sur les segments pour lesquels la ressource n’existe pas à La Réunion : organisation de journées techniques à La Réunion (ex : innovation 4ème gamme, Avignon étant leader sur ce secteur – nouvelles techniques de conservation, nouveaux emballages, nutrition…), missions ciblées sur des thématiques précises à Avignon pour les entreprises intéressées,
- co-labelliser des projets de recherche et développement, notamment sur des domaines prometteurs comme les extraits(les « actifs ») à partir des ressources végétales tropicales à destination d’entreprises spécialisées (agroalimentaire, nutrition-santé),
- mettre en commun des outils de performance pour la compétitivité de nos entreprises : veille innovation fruits et légumes, participation commune à des salons, échanges d’informations régulières au travers des newsletters,
- organiser un partenariat sur un concours « innovation » permettant la mise en valeur au niveau international, des entreprises lauréates,
- initier des partenariats industriels par une mise en relation facilitée.

Du beau et bon  travail en perspective pour la filière fruits et légumes qui doit innover pour se développer.

Voir: http://www.peifl.org/index.php?cont=main&args=actu#r291