Bonne nouvelle pour le projet de voiture électrique Moovéco. Ce véhicule conçu par 6 PME du Val d’Oise et des Yvelines vient de se voir labelliser par le pôle de compétitivité automobile Movéo.  Une labellisation qui sonne comme une vraie reconnaissance pour ses concepteurs et un sérieux coup de pouce financier pour le développement du projet. Une fois le budget bouclé, les premiers véhicules pourraient voir le jour d’ici 2 ans.

Conçu par six entreprises du Val d’Oise et des Yvelines, pour répondre aux cinq principaux usages du véhicule en ville, Mooveco est une famille de véhicules électriques intégrant des services de mobilité. Lancé fin 2008, le projet MOOVECO entre dans une nouvelle phase de son développement : il a été labellisé la semaine passée par le pôle de compétitivité MOVEO.

Tous membres du réseau RAVY, accompagnés depuis juin 2009 par la mission mécatronique du conseil général du Val d'Oise, les porteurs du projets MOOVECO sont partis du constat que "l’automobile objet de propriété" évoluerait, au travers de l’introduction d’une nouvelle énergie, vers l’émergence de nouveaux types de comportements et vers la "satisfaction du besoin de mobilité des citadins".

Le Conseil général se satisfait de cette labélisation par le pôle MOVEO qui valide plus particulièrement l'originalité et la pertinence du concept novateur de plate-forme unique dédiée à des usages multiples ainsi que le développement d'une application pour la logistique dite du dernier kilomètre.

Dans un contexte concurrentiel fort et une période de crise où les portes sont difficiles à ouvrir pour les petites entreprises, la responsabilité d'une collectivité publique est d'agir pour valoriser les projets portés par les PME du territoire.

Didier ARNAL, Président du Conseil général du Val d'Oise, a ainsi mobilisé les services du Conseil général, en lien avec le Président du Comité d’Expansion Economique du Val d’Oise (CEEVO), Alain Leikine, afin d'accompagner les PME valdoisiennes dans leur recherche de soutien auprès des principaux financeurs.  "Cette labélisation nous encourage à poursuivre dans ce sens. C'est une reconnaissance de l'inventivité des PME de notre département et une concrétisation des efforts des acteurs publics territoriaux pour la faire enfin reconnaître auprès des grands groupes industriels et des pôles de compétitivité", développe Didier ARNAL.

C'est avec une crédibilité accrue que la société MUSES, regroupant les PME porteuses du projet MOOVECO, peut aujourd'hui poursuivre sa recherche : 

-  de financement pour développer des démonstrateurs, des expérimentations ;
-  d’opérateurs de services pour développer de nouveaux services

Voir: http://www.vonews.fr/article_9410