Le département, qui souffre d’une mauvaise organisation de sa filière bois, compte sur le projet de pôle de compétitivité du Grand Massif Central pour doper l’exploitation de la ressource.
Auvergne, Limousin, et Midi-Pyrénées, ce sont aujourd’hui trois Régions qui sont suspendues au feu vert du gouvernement pour le lancement du pôle de compétitivité bois-forêt du Grand Massif Central. Pour le département de l’Aveyron, qui compte 200 000 ha de forêts couvrant près d’un tiers de son territoire, l’enjeu est de taille. Sur le million de mètres cube de bois produit chaque année, seuls 35 % sont actuellement exploités faute d’organisation de la filière. C’est donc pour mieux valoriser cette ressource économique et énergétique considérable que le Conseil économique et social régional (CESR) de Midi-Pyrénées et les professionnels du bois du département ont décidé de soutenir le projet de pôle porté par les Régions Auvergne et Limousin.

Développer la formation et le recherche

L’Aveyron compte d’ores et déjà quelque 830 entreprises et près de 3 700 emplois dans la filière. Or le rassemblement au sein d’un même pôle de l’ensemble des acteurs du bois du Grand Massif Central permettrait non seulement de réorganiser la filière autour de marchés d’avenir comme l’énergie et l’éco-construction, mais également d’obtenir des moyens supplémentaires pour développer la formation et la recherche. Selon le président du CESR Jean-Louis Chauzy, « la création de ce pôle peut permettre la création de quarante à cinquante mille emplois sur les 20 années à venir  » et mettre fin « à une situation invraisemblable quant à la mauvaise exploitation de ce matériau d’avenir qu’est le bois ». La décision gouvernementale devrait être connue dans les semaines à venir.

8 avril 2010, Johannes Braun

Voir: http://www.innovationlejournal.com/spip.php?article5444