C'était officiellement le 31 décembre 2009 que le centre d'études de Gramat a eu 50 ans.

Au cours de ce demi-siècle, nombre d'évènements ont marqué la vie scientifique de cet établissement.

La manifestation officielle pour célébrer cet anniversaire a eu lieu le 7 juillet dernier, avec la présence autour des personnels de nombre de personnalités du monde scientifique et politique. Sans oublier tous les anciens directeurs, dont le tout premier, Jean-Marie Buscailhon.

Pour lui, le rattachement du centre d'études de Gramat au commissariat à l'énergie atomique n'est pas sans rappeler quelques moments forts, voire difficiles, de l'établissement gramatois : « Ainsi en 1962 avec la remise d'un dossier manuscrit qui a permis de décider en 48 heures de la signature d'un contrat avec le CEA et, en 1969, lors de la dénonciation de ce même contrat avec l'intervention décisive pour l'avenir du centre d'une personnalité politique qui avait de fortes attaches dans le Lot ».

Les nombreuses interventions entendues lors de cette cérémonie du 7 juillet, du directeur Didier Besnard, de l'administrateur du CEA Bernard Bigot, du directeur des applications militaires du CEA, Daniel Verwaerde, ont souligné particulièrement les qualités du parcours scientifique au cours de ces 50 ans.

Pour l'un, c'est « un site stratégique dont la notoriété et le dynamisme sont un gage de confiance dans l'avenir. »

D'autres ont rappelé la place de Gramat dans « l'ère du calcul à hautes performances qui fait de lui un centre d'expertise scientifique et technologique unique en France et en Europe. »

Tous ont insisté sur la place que doit tenir ce centre dans la région Midi-Pyrénées. Avec un rôle conséquent à jouer dans le domaine des énergies alternatives comme dans la technologie de production d'énergie solaire. Un message qui n'a pas échappé au député Jean Launay, faisant allusion aux entreprises qui se sont développées autour de ce centre: « Nous avons ici un véritable pôle de compétitivité. »

Voir: http://www.ladepeche.fr/article/2010/07/25/878824-Gramat-Un-fringant-cinquantenaire.html