L’Alsace, la Franche-Comté et l’Italie travaillent ensemble dans le cadre du Pôle de compétitivité Véhicule du Futur.

Depuis deux ans, une convention quadripartite unit Alsace International, l’Agence régionale de développement de Franche-Comté, le Pôle Véhicule du Futur (PVF) et Giovanna Melloni, agent d’Alsace International en Italie et représentant des trois partenaires localement.

Froid magnétique

Ce partenariat a déjà permis de faire aboutir une demi-douzaine de projets collaboratifs conduisant, officiellement, à la création ou au maintien de plusieurs dizaines d’emplois dans la région. « L’ouverture vers d’autres pôles est une source de richesse : elle assure la biodiversité du Pôle Véhicule du Futur, justifie Georges Lammoglia, le président du PVF, et favorise l’émergence de projets collaboratifs à l’échelle internationale ». D’où une collaboration appuyée avec des pays comme l’Allemagne et donc l’Italie, proches voisins et poids lourds du secteur automobile. Le Pôle rencontre régulièrement des clusters de ces pays afin d’identifier les opportunités de partenariats pour constituer des projets communs dans le cadre de projets européens.

Trois dossiers ont déjà obtenu un financement européen dans le cadre de ce partenariat avec l’Italie et sept autres sont en cours d’instruction dans des domaines aussi divers que l’allègement des matériaux, la géo-localisation ou la destruction des véhicules en fin de vie.

Parmi les dossiers d’ores et déjà financés, le Projet ICE (Innovative Climatization for Electric cars), dans le domaine de la thermique habitacle. Il associe le Centre de recherche de Fiat et, côté France, Cooltech Applications (Holtzheim), Behr France, le spécialiste de la climatisation automobile implanté, notamment, à Rouffach, et l’Insa Strasbourg, qui apporte son expertise unique en France dans la modélisation numérique appliquée au froid magnétique, également en thermodynamique et en génie climatique.

Ambition ? Développer un système de chauffage et climatisation à haut rendement énergétique, sans gaz réfrigérant et non polluant pour les futurs véhicules électriques, fondé sur la technologie du froid magnétique développée par Cooltech Applications, récent lauréat régional des trophées INPI. Le coeur du système sera une pompe à chaleur magnétocalorique réversible tandis qu’une gestion et distribution « fine » sera également étudiée. De fait, la boucle thermique habitacle traditionnelle serait remise en cause, notamment en matière d’implantations des composants.

Un pôle international

Objectif ? Appliquer ces développements à un minibus urbain électrique, avant de les transposer au véhicule électrique ou thermique particulier et, au-delà, favoriser l’émergence sur le territoire d’un pôle international d’excellence sur le froid magnétique en s’appuyant sur les acteurs locaux. Plusieurs dizaines d’emplois pourraient suivre. Ce projet, d’un budget de 4,2 millions d’euros, bénéficie d’un financement européen à hauteur de 2,8 millions.

Jacques Prost

Voir: http://www.lalsace.fr/fr/region/alsace/article/4196587,208/Alsace-Franche-Comte-Italie-roulent-ensemble.html