Vingt pôles de compétitivité français (dont 7 franciliens*) et 70 clusters étrangers (majoritairement européens) étaient présents le 13 décembre à Paris, à la Cité des Sciences et de l’Industrie lors du Paris Region Innovation Tour (PRIT) 2010 pour partager leurs expériences et établir des coopérations entre eux.

Parmi les pôles ou réseaux français, deux d’entre eux ont expliqué au Moci avec quels clusters ils ont noué des partenariats. Ainsi explique Fiona Gerente, chef de projet du réseau OpticsValley, qui regroupe les filières optique, électronique et logicielle en Ile-de-France, « nous avons ciblé la Grande-Bretagne car ce pays est leader en Europe dans le secteur de la photonique avec près de 8 clusters dans la filière ». Pour trouver des partenaires, OpticsValley a utilisé un consultant mis à sa disposition dans le cadre du dispositif AIMA (Aide à la maturation de projets innovants) initié par la Région Ile-de-France, Oséo et le Centre francilien de l’innovation (CFI) en septembre 2009.

Grâce à cette aide, OpticsValley a mené en parallèle deux missions et a identifié deux clusters en Angleterre : SEPNET (South East Photonics Network) à Southampton et Photonics clusters UK, à Birmingham. Ces deux clusters n’ont pas été choisi à l’aveugle : Mme Gerente avait déjà dans le passé entretenu des contacts avec eux. Après une première rencontre en juin 2010, OpticsValley a finalisé ces deux partenariats à l’automne 2010. S’il a fallu environ six mois à OpticsValley pour conclure ces deux partenariats, la durée n’est pas la même pour tous les pôles, explique Fiona Gerente. A l’avenir, le cluster envisage de développer des coopérations avec ses homologues espagnols et italiens.

Quant au pôle de compétitivité parisien Cap Digital, dédié au contenu et aux services numériques, il a noué une coopération avec le cluster allemand TSB Berlin avec l’aide d’INNET, un programme de coopération inter-clusters financé par Oséo, explique Eduardo Olivera, chef de projet du pôle. La première prise de contact a eu lieu à Berlin en juin 2009 à l’occasion du salon sur les logiciels libres LinuxTag. Cap Digital y tenait un stand avec 7 PME.

INNET a contribué aux frais de déplacement et a mis à disposition de Cap Digital des consultants qui ont aidé à monter la mission en Allemagne. "La prise en charge par INNET s’est élevée à hauteur de 75 %", souligne Eduardo Olivera. Environ un an après le projet a abouti à une coopération avec TSB Berlin.

Plus récemment, en septembre 2010, Cap Digital est parti au Brésil, sa première mission à l’étranger hors Europe depuis deux ans. Cap Digital y est allé pour coopérer avec le pôle Rio Convergencia Digital créé début 2010 et spécialisé dans les contenus et services numériques. Autre pays visé : les Etats-Unis, notamment la côte Est en Pennsylvanie où le pôle est en discussion pour coopérer avec l’Université Carnegie-Melon située à Pittsburgh et spécialisée dans les programmes innovants de technologie.

Venice Affre

*Les sept pôles franciliens : Advancity, ASTech, Cap Digital, Finance Innovation, Medicen, Mov'eo et System@tic

Voir: http://www.lemoci.com/45499-innovation-90-clusters-fran%C3%A7ais-et-%C3%A9trangers-se-retrouvent-au-prit-2010