Dans le cadre de la coopération décentralisée entre la région Bourgogne et la région du Maule (région la plus vitivinicole du Chili), installée depuis deux ans maintenant, trois accords de partenariat ont été conclus hier en fin d'après-midi, au siège du conseil régional, à Dijon. Trois conventions signées entre : le pôle de compétitivité Vitagora et le cluster agro-alimentaire du Maule CEAP (Centre d'études sur les aliments transformés); l'université de Bourgogne (représentée par sa présidente Sophie Béjean) et l'université chilienne de Talca; le CFPPA du Morvan, le lycée agricole (LEGTA) de Fontaines et la Codesser du Chili (corporation de développement social du secteur rural).

Cette rencontre s'est déroulée en présence de François Patriat, président du conseil régional, et de Safia Otokoré, vice-présidente de la Région en charge du développement à l'international et de la coopération décentralisée. Sans oublier une importante délégation chilienne, conduite par l'Intendant Rodrigo Galilea Vial, l'équivalent chilien du président Patriat.

Au-delà des discours de bienvenue tenus hier, François Patriat et Rodrigo Galilea Vial se sont félicités de la "concrétisation" de cette coopération entre les deux régions. "L'essence même de cette coopération repose sur le principe de réciprocité, observait François Patriat. Je tiens à rappeler la richesse de ce partenariat qui se traduit par la mise en place d'actions concrètes, notamment dans des domaines auxquels nous sommes fortement attachés : la formation professionnelle, l'économie, le développement agricole, la culture."

De son côté, Rodrigo Galilea Vial, présent pour la première fois en Bourgogne, a tenu à souligner que cette "concrétisation" allait permettre aux deux régions partenaires de "se projeter dans le temps". Et de rajouter : "Nous avons de nombreux partenariats avec d'autres pays dans le monde. Mais je dois constater que le seul partenariat qui fonctionne réellement, concrètement, c'est celui qui existe avec la région Bourgogne. Je crois que c'est lié à la culture du travail que vous avez su développer depuis de nombreuses années."

Arrivée samedi à Dijon, la délégation chilienne quittera la Bourgogne demain. Entre-temps, nombre de rendez-vous auront été assurés dans le cadre des partenariats économiques, agricoles, de l'enseignement supérieur, de la santé et du tourisme.

Cette coopération décentralisée, née il y a deux ans, a été désirée par Michèle Bachelet, alors présidente du Chili (aujourd'hui à la tête d'ONU Femmes) et en déplacement en Côte-d'Or en juin 2009, sur les terres de ses ancêtres, à Chassagne-Montrachet.

Emmanuel Hasle

e.hasle@lebienpublic.fr

Voir: http://www.bienpublic.com/fr/accueil/article/5065131,1275/La-Bourgogne-et-le-Chili-main-dans-la-main.html