Mieux accompagner les start-up innovantes et du numérique, voici l’objet d’une nouvelle aide. Détails. 5 millions d’euros : c’est le montant que mettra sur la table d’ici fin 2012 le réseau BNP-Paribas pour soutenir les TPE innovantes et du numérique. D’ores et déjà, une expérience pilote est menée dans les agences parisiennes du réseau bancaire. Concrètement, cette aide vise à renforcer les nouveaux crédits d'investissement pour les TPE/PME innovantes. L’opération comprend également la mise en place d'un comité d'acceptation des risques spécifique pour ces entreprises. Enfin, la Maison des Entrepreneurs de Paris Centre devient un pôle de compétence dédié pour les TPE /PME innovantes à Paris.
Cette aide est née d’un partenariat entamé fin 2010 entre  BNP Paribas, l'Atelier BNP Paribas et Le Camping, structure d’aide au développement de start-up.

Le Camping, accélérateur de start-up

Le Camping se veut un « accélérateur de start-up », centré sur des projets web innovants, ou des logiciels disruptifs. Le Camping propose à des promotions composées de 12 start-up sélectionnées lors d'un appel deux fois par an, d'accéder à un programme intensif de 6 mois, qui comprend une combinaison de mentorat et d'émulation par le groupe, pour passer de l'idée au business. Les start-up souhaitant s’inscrire à la seconde session peuvent s’inscrire jusqu’au 5 août. Plus d'informations sont disponibles sur www.lecamping.org
Dans ce cadre, 8 start-up ont été accompagnées lors des six premiers mois de leur développement. « Cette expérience (…) a permis de faire le pont entre deux communautés, de servir d'interface entre les start-up et leurs besoins très pragmatiques, et la banque dont la méthode de gestion du risque se doit d'être adaptée à des profils d'entreprise très particuliers », explique-t-on du côté du groupe bancaire. Après cette expérimentation parisienne, un partenariat national entre le réseau bancaire et France Clusters, qui représente une centaine de clusters (grappes d'entreprises et pôles de compétitivité), se noue aujourd’hui pour conforter la trésorerie des pôles de compétitivité. Ils pourront ainsi bénéficier d'un découvert autorisé d'un montant allant jusqu'à 80 % de leur budget public de l'année précédente.

Valérie Talmon 
 
Voir: http://entrepreneur.lesechos.fr/entreprise/creation/actualites/une-nouvelle-aide-pour-les-tpe-innovantes-114460.php