Depuis 2006, la Commission Européenne en étroit partenariat avec les organismes nationaux et régionaux d'innovation et de développement économique des Etats-membres, multiplie les initiatives et programmes financiers de soutien en faveur des secteurs de technologies de pointe afin d’accroître la visibilité des pôles et leur reconnaissance mondiale. Pour les aider à renforcer leur compétitivité et leur excellence scientifique,l’Union Européenne a fixé pour 2011-2012 de nouvelles orientations stratégiques ambitieuses présentées lors du 7ème forum des pôles de compétitivité qui se déroulera à Sophia Antipolis les 17 et 18 Novembre prochains.

UNION EUROPEENNE : Quels nouveaux enjeux pour les pôles de compétitivité ?

« Aujourd’hui, le défi ne consiste plus à soutenir le développement de nouvelles initiatives, explique M.Nikos PANTALOS, Responsable de la politique européenne des clusters, à la Direction Générale Entreprises et Industrie de la Commission européenne, mais plutôt à utiliser le potentiel des clusters existants de façon plus stratégique.

Cette nouvelle orientation vise ainsi la réalisation de deux objectifs prioritaires :

-développer le leadership industriel dans des domaines émergents pour répondre aux nouveaux défis sociétaux

-faciliter l'internationalisation des petites et moyennes entreprises (PME) en favorisant une fertilisation croisée intersectorielle grâce aux clusters et aux réseaux d'entreprises existants.
 
Plus que jamais pour faire face à la crise économique actuelle, l'Europe doit soutenir le développement d'une industrie manufacturière dynamique et innovante afin de pouvoir affronter avec succès la concurrence mondiale.

La Commission européenne a pour mission d’accompagner les régions dans le développement de leur propre politique de clusters et de les aider à améliorer la qualité des services offerts aux PME pour renforcer leur compétitivité ainsi que la coopération transnationale et internationale. La plate-forme européenne de collaboration entre clusters favorisant des alliances stratégiques avec de nombreux pays à l’instar des conventions signées récemment avec l'Inde, le Brésil et le Japon, bientôt avec la Corée du Sud et les pays situés au nord de la méditerranée représente un formidable tremplin pour l’export.

La technopole internationale de Sophia Antipolis, bénéficiant d’une expérience reconnue en matière de clusters, d’un vivier d’excellence technologique unique et de relations privilégiées de longue date avec les pays du bassin méditerranéen devrait à ce titre jouer un rôle d’interface majeur dans ce rapprochement stratégique entre pays européens et de l’Union pour la Méditerranée.».

L’Observatoire Européen des Clusters, financé par la Commission européenne dans le cadre de son initiative Europe INNOVA , recense aujourd’hui plus de 2 000 clusters régionaux dans les 27 États membres de l'UE, l'Islande, Israël, la Norvège, la Suisse et la Turquie. A l’issue de l’appel à propositions (CIP) 2009-2011 qui a lancé la seconde génération Europe INNOVA et PRO INNO Europe, l’année 2012, devrait ainsi voir l’émergence de nouveaux clusters européens de classe mondiale cofinancés par les Collectivités territoriales et l’Union Européenne pour un montant global de 14,5 M€. Par ailleurs, un nouveau programme-cadre européen pour l’innovation et la compétitivité (CIP) 2007-2013, doté d'un budget de 3,62 milliards d'euros, a d’ores et déjà été lancé soutenant « l’innovation et l’esprit d’entreprise » ; « l’Energie intelligente pour l’Europe », « l’appui stratégique au secteur des technologies de l’information et de la communication ».

S’indexant sur la politique européenne des clusters, quelles sont les mesures-phares mises en place par le gouvernement français pour atteindre ces objectifs et valoriser l’excellence de ses 71 pôles de compétitivité ?
Considérés comme un moteur essentiel de l’économie française, les pôles bénéficient au plan national de deux programmes annuels conséquents de financement pour la recherche et l’innovation.
« Depuis trois ans, le Gouvernement français oriente sa politique de soutien aux pôles de compétitivité à l’international vers la recherche de partenariats technologiques avec d’autres clusters de pays-tiers, confirme PASCAL ROGARD – Sous-directeur Europe et Partenariats Internationaux, à la DGCIS du Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie. Cette stratégie à l’international est organisée autour de conventions comme celles entre la DGCIS et UBIFrance ou encore avec la Fondation Sophia Antipolis.17 missions collectives ont ainsi été organisées en 2009, 30 en 2010, 40 en 2011. L’Etat entend ainsi à travers ces actions partenariales qui regroupent les acteurs des pôles et notamment les PME adhérentes multiplier les rencontres B to B transnationales. Cette dynamique se concrétise aujourd’hui par la montée en puissance des partenariats technologiques sous forme de projets de R & D, de cessions de licences et de coopérations industrielles. 40 accords de partenariats ont d’ores et déjà été signés depuis 2009 et 76 sont en cours de négociations. Les différentes actions collectives que nous avons menées depuis trois ans ont permis d’accompagner 200 PME en 2009 et près de 400 en 2010 ainsi qu’en 2011. Le Gouvernement prévoit pour les années à venir de renforcer l’évaluation des actions menées par les porteurs de projet qui bénéficient de soutien public. »

Un des freins à l’innovation étant souvent le coût élevé du matériel d’expérimentation, l’Etat a lancé le premier appel à projets de plates-formes mutualisées d'innovation le 7 juillet 2011 jusqu'au 30 janvier 2012 pour un montant de 200 M€. Destinées à offrir des ressources mutualisées (équipements, personnels et services associés) en accès ouvert, principalement aux membres des pôles de compétitivité et en particulier aux PME, elles doivent permettre de mener à bien des projets de recherche et développement à forte retombées économiques, pouvant aller jusqu’à leur phase d’industrialisation et de mise sur le marché.Une première vague de présélection a été établie le 29 septembre 2011.

Ces nouveaux dispositifs visant à renforcer les liens entre l'Industrie et la Recherche et à transformer les quelque 2 000 groupements de compétitivité européens existants en pôles d'innovation de classe mondiale à forte valeur ajoutée seront présentés par des experts internationaux reconnus lors du 7ème forum des Pôles de Compétitivité, organisé par la Fondation Sophia-Antipolis les :

17 & 18 Novembre 2011
CICA - 2229 route des Crêtes – 06560 Sophia Antipolis

Pour toute accréditation et contact Presse
Dominique RUFFAT - Tél. +33 (0)6 18 45 15 38 - Email : dominique.ruffat@sfr.fr
Pour toute inscription : Nadège Bouget -Tel : +33(0) 4 92 96 78 17- Email : bouget@sophia-antipolis.org

2005 - 2011 : les pôles en quelques chiffres

-71 pôles dont 18 d’envergure mondiale qui rassemblent près de 7000 membres ont généré plus de 1000 projets de R & D financés pour un montant total d’investissement de plus de 5 milliards d’euros dont 1,3 Milliards d’euros accordés par l’Etat et les Collectivités et 3,7 milliards financés par les fonds du secteur privé.
- 79 nouveaux projets de R & D issus de 55 pôles de compétitivité retenus à l’issue du processus de sélection du 12ème appel à projets du fonds Unique Interministériel (FUI) auxquels il convient d’ajouter les 83 projets de recherche et développement issus du 11ème appel à projets, devraient porter à plus de 150 le nombre total de projets financés en 2012 pour un montant (part Etat) de 150 millions d’euros. La mobilisation des collectivités territoriales et des fonds communautaires (FEDER) sur la plupart de ces projets complète ces financements à hauteur d’une centaine de millions d’euros.
Toujours axées sur les technologies de pointe, les nouvelles filières émergentes valorisent l’industrie manufacturière, notamment les secteurs des nouveaux matériaux, du textile, de la mécanique et de l’agro-alimentaire.

A propos de la Fondation Sophia Antipolis
 
Créée en 1984 par Pierre Laffitte et déclarée d'utilité publique, la Fondation Sophia Antipolis (FSA) joue un rôle majeur au sein du parc scientifique et technologique de Sophia Antipolis. Parallèlement à l’animation scientifique, culturelle et entrepreneuriale, elle est fortement impliquée dans le développement de la stratégie internationale des clusters et pôles de compétitivité et de leurs membres. « Dès 1969, explique Jean-Noël Durvy, Directeur Général de la Fondation Sophia Antipolis, lors de la création de la 1ère technopole européenne, la mondialisation était considérée comme inéluctable et nécessaire au développement des entreprises innovantes. Trois axes ont toujours constitué l’action de la Fondation Sophia Antipolis à l’international :

- La mise en place de réseaux

- L’accueil de délégations étrangères et leur rapprochement avec les entités intéressées (centre de recherche, PME, pôle de compétitivité…)

- Le montage de partenariats technologiques stratégiques (45 accords de coopération signés avec des technopôles et des clusters répartis à travers le monde notamment en Chine, Israël, Brésil, Inde, Maghreb…)
Partenaire de l’Observatoire européen des clusters, la Fondation participe également au projet TACTICS soutenue par la DG Entreprises et Industrie de la Commission Européenne et l’Alliance Européenne des Clusters. L’objectif du projet est de renforcer les actions et mécanismes financiers des politiques de clusters, et ce, au profit des PME en améliorant la coopération et la visibilité internationales des clusters. La Fondation a notamment pour mission de faciliter les relations entre clusters de l’Europe du Nord et clusters méditerranéens. Elle collabore également avec 6 autres partenaires européens, dans le cadre du projet POOLING4CLUSTER, à l’identification, à la mutualisation et au transfert de bonnes pratiques en matière de services proposés par les clusters à leurs membres afin d’accroître la compétitivité des clusters. » La Fondation Sophia Antipolis organise depuis 2005, le Forum des Pôles de Compétitivité qui rassemble chaque année, les principaux acteurs de l’innovation en France, en Europe et à l’international. Près de 4000 participants ont participé à cette manifestation depuis sa création.

Voir: http://www.news-eco.com/communiques/provence_alpes_cote_d_azur/services_aux_entreprises/stellaris-ltd_23103.php

PB VEILLE CONSULTING
L'information au service de l'entreprise
http://www.pb-veille-consulting.com