JEAN-LUC MELENCHON,LE MONDE ECONOMIE,12/03/12

Jean-Luc Mélenchon veut redresser l'industrie en s'appuyant sur les secteurs d'avenir et sur une économie plus sociale. Dans ce but, il souhaite relocaliser la production et mettre en place des "visas écologiques et sociaux" sur les importations. Il suggère que les aides publiques soient modulées en fonction de normes écologiques et sociales et que les filières "vertes" (du transport ou de l'énergie) soient favorisées par le biais d'une loi-cadre qui définira les critères d'attribution des aides de l'Etat.

Pour promouvoir l'économie sociale et solidaire, M. Mélenchon veut en outre accorder des aides financières aux salariés qui reprennent leur entreprise sous forme de coopérative et favoriser les sociétés coopératives d'intérêt collectif (associant salariés, usagers et collectivités) en leur réservant des marchés publics. L'abandon des pôles de compétitivité - qui mettent trop en concurrence les territoires selon lui -, au profit de "pôles de coopération" qui lieront recherche, formation, production et emploi, servira aussi cet objectif.

Pour orchestrer ces réformes, des pôles publics de l'industrie seront installés au niveau régional et rassembleront les acteurs publics et privés de la recherche. Au niveau national, un grand établissement public de recherche technologique et industrielle serait créé, qui attribuera des crédits selon des critères sociaux et environnementaux. Enfin, M. Mélenchon veut mettre en place de nouveaux indicateurs et, notamment, ne plus mesurer la croissance selon le produit intérieur brut mais selon un "indicateur synthétique de progrès humain" qui prendra en compte quatre critères : l'épanouissement personnel, la cohésion sociale, la justice sociale et le respect de l'environnement.

Voir: http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/03/12/des-visas-sociaux-sur-les-importations_1656308_3232.html

Patrick Barbieri
PB VEILLE CONSULTING
L'information au service de l'entreprise

http://www.pb-veille-consulting.com