Michel DEPROST

19/09/2012

La quatrième Forum Plastipolis organisé par le Pôle de Compétitivité de la plasturgie à Lyon-Saint Exupéry a fait le point sur les solutions envisageables pour des matériaux plastiques durables.

La quatrième Forum PLASTIPOLIS ouvert ce mardi à l'Hotel HN à Lyon-Saint ecupéry ,se poursuit ce mercredi avec un programme dense de présentations sur l'innovation dans le secteur la plasturgie.

Le Forum a permis à des entreprises de présenter leurs innovation, sur des stands, mais aussi lors d'exposés. Ce mercredi matin sera consacré à des présentations sur des succès d'entreprises alliant performance industrielle et innovation durable.

Environ 40 000 emplois

Le Pôle de Compétitivité rassemble en Rhône-Alpes, Franche Comté, environ 300 entreprises, essentiellement des petites et moyennes entreprises de moins de 50 salariés. Les entreprises du Pôle emploient environ 40 000 salariés, un effectif stable qu'elles cherchent à maintenir.

Plastipolis a trois priorités:

- l'innovation, les compétences et la formation, l'international.

Les défis environnementaux, sont au centre des travaux du pôle de Compétitivité. Le plastique n'a pas une image positive sur le plan environnemental. On pense aussitôt aux emballages qui parsèment ( ou parsemaient) des haies ou des bords de route ou aux particules ingérées par les baleines. Ces impacts sont le résultat non pas des caractéristiques du matériau mais d'une gestion insuffisante de son cycle de vie.

Identifier les plastiques

Plastipolis travaille donc sur plusieurs axes pour que les 3,6 millions de tonnes de produits contenant du plastique soient intégrés dans les filières de traitement. Aujourd'hui, rappelle Philippe neyroud, chargé de mission à Plastipolis, 600 000 tonnes de déchets plastiques sont triés et potentiellement valorisés.

Ce sont 2,9 millions de tonnes qui sont soient incinérées, soient enfouies.

L'un des premiers objectifs est d'identifier les plastiques afin de les extraire d'autres matériaux et de séparer les différentes familles de plastiques, en vue de traitements spécifiques. Plusieurs techniques sont étudiées: marquage par des nanoparticules, analyse par la lumière,etc.

Valorisation énergétique spécifique

Un autre objectif est la valorisation des plastiques identifiés. La valorisation énergétique peut être une voie intéressante. Encore faut-il mettre au point des systèmes de combustion d'un bon rendement, compatibles avec les contraintes environnementales: particules, etc. Plastipolis a labellisé un projet de 25 millions d'euros.

Mais la voie du recyclage est aussi étudiée. Il s'agit alors soit d'utiliser des plastiques dont les caractéristiques initiales ont été restaurées, soit d'adapter les produits aux qualités des plastiques recyclés. " Il s'agit alors, explique Philippe Neyroud, de recourir à l'écoconception pour trouver les produits susceptibles d'être réalisés avec les plastiques dont on dispose".

michel.deprost@enviscope.com

Voir: http://www.enviscope.com/News/Thematiques/entreprises/Plasturgie/FORUM-Plastipolis-des-solutions-pour-les-plastiques-durables,i17133.html

Patrick Barbieri
PB VEILLE CONSULTING
L'information au service de l'entreprise

http://www.pb-veille-consulting.com