Publié le 21/09/2018

Les pôles de compétitivité, nés il y a 14 ans, sont à la croisée des chemins. L’État a décidé de diminuer leurs financements et les incite à se rapprocher pour pouvoir continuer à prétendre à la labellisation. Ils devront remettre leur dossier le 19 octobre prochain, et d’ici là, ils planchent pour tenter de remplir les nouvelles conditions de taille, de croissance ou de financement imposées par l’État.
Dans la région, ils sont quatre à réfléchir à leur avenir, S2E2, sur l’énergie, Cosmetic Valley, autour de l’industrie de la beauté, Dream, sur l’eau, et Elastopole, autour du caoutchouc. Initialement conçus pour animer des écosystèmes locaux, ces pôles doivent désormais faire la preuve de leur dimension nationale et internationale et de leur capacité à porter des projets de recherche au niveau européen. Ce qui peut être en contradiction avec un certain nombre d’intérêts locaux...(suite)
 
Voir: https://www.lanouvellerepublique.fr/tours/la-region-defend-ses-poles-de-competitivite-2

Voir le moteur de recherche sur "Regards sur les pôles": http://www.pb-veille-consulting.com/MOTEUR_REGARDS_POLES.html

Voir le moteur de recherche sur les pôles: http://www.pb-veille-consulting.com/MOTEUR_PERSONNALISE.html

Voir les cartes des pôles de compétitivité (formats différents): http://www.pb-veille-consulting.com/veille.html

Patrick Barbieri
PB VEILLE CONSULTING
L'information au service de l'entreprise

http://www.pb-veille-consulting.com