Les sous-traitants sont parmi les premiers bénéficiaires des commandes gigantesques d'Airbus.

La dernière étude de l'Insee confirme la nette reprise du secteur aéronautique en 2010 et laisse présager d'excellents chiffres d'affaires pour 2011.

Si besoin en était, l'Insee vient de confirmer la bonne santé de la filière aéronautique du Grand Sud. Tous les ans l'Insee Midi-Pyrénées et Aquitaine s'associent au pôle de compétitivité Aerospace Valley pour dresser un état des lieux du premier moteur économique de notre région. Bilan : en 2010, toute la filière a redémarré dans le sillage d'Airbus. Les derniers chiffres de l'étude révèlent que la filière aéronautique emploie 80 000 personnes en Midi-Pyrénées dont 26 000 chez les constructeurs et motoristes (Airbus, ATR, Safran…) et 54 000 dans le tissu de fournisseurs et sous-traitants.

Le réseau de PME génère à lui seul six milliards d'euros de chiffres d'affaires dont 610 millions d'euros dans le secteur spatial. « Il ressort de l'étude qu'après une baisse d'1,9 % en 2009, les chiffres d'affaires des PME se sont stabilisés en 2010 et s'orienteront à la hausse en 2011 » prédit Marc Péré, directeur général d'Aerospace Valley.

Airbus a livré 510 appareils en 2010 contre 525 en 2011. « Notre tissu de PME est tiré par les commandes et les livraisons d'Airbus toujours orientées à la hausse » ajoute-t-il. Ce matin à Hambourg, l'avionneur européen dévoilera son bilan commercial 2011 qui devrait afficher près de 1 600 avions vendus. Un record.

Ces cadences de production à la hausse ont poussé la filière aéronautique à embaucher massivement. En Midi-Pyrénées, l'emploi salarié aéronautique a bondi de 3,7 % en 2010 après une hausse de 2,8 % en 2009. La tendance devrait se poursuivre, car selon l'enquête, à mi-2011, 40 % des patrons de PME aéronautiques prévoyaient d'effectuer des embauches. Revers de la médaille : certains profils sont très difficiles à recruter. « 70 % des entreprises d'ingénierie font état de difficultés pour recruter car les compétences se font rares » précise Marc Péré. Le pôle de compétitivité a donc décidé de s'associer au Grenelle de l'emploi industriel lancé par l'Union de la métallurgie et par la Direccte afin notamment de former des salariés pour les rendre employables.

Voir: http://www.ladepeche.fr/article/2012/01/17/1262280-l-aeronautique-regionale-plane-sur-les-commandes.html

PB VEILLE CONSULTING
L'information au service de l'entreprise
http://www.pb-veille-consulting.com